SUIVEZ L’ACTUALITÉ DE LA CLINIQUE VÉTÉRINAIRE CAREÏ CARNOLES







dog-2617656_640.jpg

3 février 2024

Après le U en 2023, 2024 sera l'année des "V" pour les chiens! Mais pour les les chats les lettres W, X, Y et Z seront aussi possibles selon la Fédération Féline Française. De quoi se creuser la tête pour trouver un nom que votre compagnon canin ou félin pourra facilement retenir...

boerbull-739744_640.jpg

16 novembre 2023

Les morsures et les griffures par des chiens ou chats sont fréquentes et ne doivent jamais être traitées à la légère. Outre le traumatisme physique et psychique, les morsures et griffures peuvent permettre la transmission d’agents pathogènes aux conséquences plus ou moins dramatiques. Les agents pathogènes transmis par les morsures et griffures ont été présentés dans les 2 articles sur les ZOONOSES.   (Vous pouvez relire ces articles ici :   Article 1      Article 2)

Afin de prévenir ce danger et d’en réduire les conséquences, le législateur a mis en place des mesures que tout propriétaire de chien et/ou de chat doit connaître. Parmi ces mesures, figurent la réglementation sur les chiens dits « DANGEREUX » et les dispositions à appliquer en cas de morsure ou griffure par un animal dit « MORDEUR ».

La réglementation sur les chiens « DANGEREUX »

Cette réglementation a été mise en place en janvier 1999 avec l’émergence des races de type molossoïde à l’origine d’accidents graves voire gravissimes. Il convient de rappeler cependant que la plupart des morsures de chiens sont plus le fait de chiens qualifiés de non dangereux, et que c’est plus la gravité des morsures infligées par les chiens « DANGEREUX » qui a conduit le législateur à prendre ces dispositions.

Les informations relatives aux chiens « DANGEREUX » (ou chiens de catégorie) sont disponibles et mises à jour régulièrement sur le site du Ministère en charge de l’Agriculture :  http://agriculture.gouv.fr/animaux-de-compagnie-reglementation-des-animaux-dangereux ou sur le site de l’I-CAD : https://www.i-cad.fr/reglementation/chiens_dangereux

Les chiens « DANGEREUX » sont répartis en 2 catégories :

Les chiens de 1ère catégorie

Pitbull
(image pixabay.com)
Le Pitbull. Chien de 1ere catégorie
  • Ce sont des chiens dits d’attaque n’appartenant pas à une race mais assimilables par leur morphologie aux chiens de race suivants : American Staffordshire terrier (ou « Pitbulls »), Mastiff (ou « Boerbulls ») et Tosa.

Les chiens de 2ème catégorie

Ce sont des chiens dits de garde ou de défense : ce sont les chiens de races (donc inscrits au LOF*) American Staffordshire terrier, Rottweiler, Tosa et les chiens assimilables par leurs caractéristiques morphologiques aux chiens de race Rottweiler.

Boerbull
(image pixabay.com)
Le Boerbull. Un chien de 1ère catégorie
Rottweiller
(image pixabay.com)
Le Rottweiler – Un chien classé en 2ème catégorie

Les chiens non concernés

La race Staffordshire Bull Terrier ou « Staffie », un dogue de petite taille (13-18 kgs), n’est pas visée par la loi sur les chiens dangereux.

*LOF = Livre des Origines Français

La détention de ces chiens est strictement encadrée.

Muselière
Chien dangereux avec muselière. Artman1 /123RF-banque d’images
  1. L’accès des chiens de 1ère catégorie est interdit dans les transports en commun, dans les lieux publics -à l’exception de la voie publique- et dans tous les locaux ouverts au public. Leur stationnement dans les parties communes des immeubles collectifs est également interdit. Pour les chiens de 2ème catégorie, l’accès à ces lieux publics est possible à la condition expresse d’être muselés et tenus en laisse ;
  2. Tous les chiens « DANGEREUX » doivent muselés et tenus en laisse (par une personne majeure) sur la voie publique et dans les parties communes des immeubles collectifs ;
  3. Tout propriétaire de chien « DANGEREUX » doit posséder un permis de détention délivré par le maire de sa commune de résidence. La délivrance de ce permis est conditionnée à la présentation de justificatifs d’identification de l’animal, de vaccination contre la rage, d’assurance responsabilité civile, de stérilisation (pour la 1ère catégorie), d’attestation d’aptitude et d’évaluation comportementale du chien. Les références du permis de détention doivent être portées dans le « passeport pour animal de compagnie » délivré par votre vétérinaire ;
  4. Tout propriétaire de chien de 1ère ou de 2ème catégorie doit obligatoirement faire réaliser une évaluation comportementale du chien par un vétérinaire agréé. Cette évaluation doit être faite entre 8 et 12 mois ; avant, un permis provisoire est délivré à son propriétaire. Le vétérinaire transmet au maire l’évaluation comportementale du chien.
  5. Lorsqu’un chien représente un danger, le maire peut demander une évaluation comportementale de l’animal par un vétérinaire, même si celui-ci ne fait pas partie des chiens catégorisés. A la suite de cette évaluation, le maire peut imposer au propriétaire de l’animal de suivre une formation portant sur l’éducation et le comportement canin, sanctionnée par l’obtention d’une attestation d’aptitude (qui est obligatoire pour les détenteurs de chiens de catégorie 1 ou 2). L’ensemble de ces frais est à la charge du propriétaire.

Un prochain article traitera de la conduite à tenir en cas de morsure.

 

Rédigé avec l’aimable contribution de Michel et Catherine Pépin.

© Vetaction Conseil 2019. Toute reproduction, même partielle, interdite sans autorisation.

Randonner-avec-son-chien-03.jpg

1 août 2023

Avant l'été, nombreux sont les clients qui nous demandent des conseils pour partir en randonnée avec leur fidèle compagnon. Il est vrai qu’un trek de plusieurs jours avec son fidèle compagnon est une promesse de grands moments de plaisir et de complicité, mais ce genre d’aventure mérite un minimum de préparation.

dog-gacfeccccd_1280-1200x800.jpg

23 juillet 2023

Entre le 1er mai et le 31 août 2022, la SPA a recueilli 16 457 animaux abandonnés, parmi lesquels 11 268 chats, 4 302 chiens et 851 NAC (nouveaux animaux de compagnie). On ne le répétera jamais assez : avoir un animal de compagnie, c’est prévoir de subvenir à ses besoins et garantir son bien-être, partout et tout le temps… Y compris pendant les congés estivaux.

cat-2528930_1920-1200x800.jpg

25 janvier 2023

Nombreux sont les propriétaires de chats qui appréhendent la réaction de leur animal après la naissance de leur enfant. Pour que l'arrivée de bébé au sein du foyer se passe au mieux, votre clinique vétérinaire vous recommande d'établir quelques règles de base.

dog-2016708_640.jpg

15 septembre 2022

Tout au long de l’année, de nombreux chiens et chats perdent leurs poils de manière plus ou moins intense. Ceci est un phénomène normal qui correspond au remplacement de vieux poil par une pilosité continuellement renouvelée.

Copyright VetactionConseil 2017.